Les mégères de moins de 50 ans

Chroniques des trous perdus par deux femmes foyer

08 mars 2010

Le lundi culture pourrie peux aussi être sexy – ben ouais...

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->   Peu après la création de ce blog, j'avais abordé le monde merveilleux des Harlequin parce que souvent littérature sentimentale et culture pourrie vont de paire. Je ne m'en cache pas j'aime bien me plonger dans les méandres d'un petit roman à l'eau de rose. Sauf que je reste souvent sur ma faim question sensualité. Dans ma quête de trouver un roman de gare qui allie romantisme nauséeux et érotisme de bon ton j'ai réussi à embarquer... [Lire la suite]

28 décembre 2009

Culture pourrie : L’esclave et le barbare - rrrrrrrrrrrrrrr !

     Chose promise, chose subie, nous allons parler d’un Harlequin : L’esclave et le barbare de Louise Allen. Chez la maison d’édition phare du roman sentimentale, la collection historique est, à mes yeux en tout cas, une collection particulièrement drôle. Vouiii. Vous prenez d'abord les ingrédients classiques Harlequin : une pincée d’héroïne sensible mais courageuse voir rebelle, la libération sexuelle est passée par là que diable ! une lichette d’un mâle supra virile mais super tendre au fin fond de son cœur, quelques... [Lire la suite]